Blogue

Controversés loups-marins

Controversés loups-marins

| Auteur : Laurie Dumas | Catégorie : À découvrir

Quatre espèces principales de phoques fréquentent le Saint-Laurent. Qu’ils suscitent la sympathie ou le mépris, les phoques gagnent à être mieux connus. Faisons la lumière sur les espèces de nos eaux afin de dissiper les malentendus à leur sujet.

 

Les phoques font partie de la famille des pinnipèdes, tout comme les otaries et les morses. Toutefois, ils sont les seuls représentants de cette famille dans le Saint-Laurent. Ils se caractérisent par la présence de poils et d’une épaisse couche de graisse qui servent d’isolant thermique. Leur régime alimentaire est presqu’exclusivement piscivore, c’est-à-dire qu’il est constitué principalement de poissons, mais il arrive que certaines espèces se nourrissent de calmars ou de crevettes. Ils ont un sens du toucher très développé grâce aux vibrisses, semblables aux moustaches d’un chat, présentes sur leur museau qui leur permettent  de sentir la forme, la taille et la texture de leurs proies.

 

Six espèces de phoques différentes sont observées dans le Saint-Laurent. Toutefois, quatre y sont présentes plus régulièrement. Le phoque gris est l’une d’elles. Surnommé le loup marin, il est l’un des plus gros phoques du Saint-Laurent. On le reconnaît facilement à la forme de sa tête qui rappelle celle du cheval et à ses narines parallèles l’une par rapport à l’autre. La population de l’Atlantique fréquentant le golfe et l’estuaire du Saint-Laurent est actuellement évaluée à 350 000 individus. Le phoque gris est souvent confondu avec le phoque commun puisque ces deux espèces partagent souvent les sites d’échoueries où ont lieu chaque année les accouplements, les mises bas et la mue. Le phoque commun, beaucoup plus petit se distingue du phoque gris grâce à la forme de sa tête qui ressemble à celle d’un chien et à ses narines formant un cœur. Le troupeau de phoques communs de l’estuaire du Saint-Laurent compte 2600 individus. Cette population, considérée vulnérable, est la seule du Saint-Laurent qui ne fait pas l’objet d’une chasse commerciale.

 

Le phoque à capuchon est le plus gros représentant des phoques dans le Saint-Laurent. Son museau, rappelant une courte trompe, permet d’identifier facilement l’espèce. De plus, le mâle gonfle une poche rouge très vascularisée sur son nez en période de reproduction. 600 000 phoques à capuchon fréquentent l’Atlantique Nord-Est et Nord-Ouest et le golfe du Saint-Laurent.

 

Le dernier représentant, mais non le moindre, est le phoque du Groenland. Avec une population de 7,3 millions d’individus, cette espèce n’a pas à craindre la chasse dont il fait l’objet chaque année autour des Îles-de-la-Madeleine, au Nunavut et au large de Terre-Neuve. Il est facilement reconnaissable à sa tête noire et à la tache en forme de fer à cheval présente sur son dos.

 

On peut rencontrer aussi, quoique plus rarement dans le Saint-Laurent, le phoque annelé et le phoque barbu.

 

Outre la population de phoques communs de l’estuaire, les populations de phoques se portent bien actuellement dans les eaux du Saint-Laurent. Elles supportent bien la chasse dont elles font l’objet.

La chasse au phoque est d’ailleurs une activité très encadrée et réalisée dans le plus grand respect de l’animal. Elle fait appel à une technique en trois étapes visant à abattre l’animal le plus rapidement possible pour limiter ses souffrances. L’abattage proprement dit est fait à l’aide d’un hakapik ou d’une arme à feu. Ensuite, le chasseur procède à la palpation de la boîte crânienne pour s’assurer que l’animal est bien mort avant de procéder à la saignée. Les chasseurs qui ne se plient pas à cette façon de faire se voient remettre des amendes salées. Une application rigoureuse de la loi entoure cette chasse hivernale.

 

Pour en savoir plus sur les phoques et leur exploitation, visitez l’exposition Loups-mariniers à Exploramer, un contact direct avec cette industrie controversée et les gens derrière elle.

 

Étiquettes :

Offre
spéciale

Sur présentation de votre bracelet reçu dans l'une des attractions incontournables, obtenez 15 % de rabais à l'entrée dans l'un ou l'autre de ces attraits.